Skip to content

Médico-social

Le contexte réglementaire

Le cadre écologique actuel se caractérise par une prise de conscience croissante de la nécessité de protéger l’environnement et de lutter contre le changement climatique. Pendant des décennies, les scientifiques ont mis en garde contre les effets néfastes de l’activité humaine sur la planète, notamment la pollution, la destruction des écosystèmes, la surexploitation des ressources naturelles et les émissions de gaz à effet de serre.

 

Cette prise de conscience s’est accrue ces dernières années, notamment avec la publication de rapports alarmants sur l’état de la planète, comme le rapport 2018 du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) qui alertait sur le risque d’un réchauffement climatique supérieur à 1,5°.

Les entreprises s’engagent de plus en plus dans des initiatives de responsabilité sociale et environnementale en adoptant des pratiques plus durables et en intégrant des considérations environnementales dans leurs stratégies.

En somme, l’état écologique global actuel se caractérise par une prise de conscience accrue des enjeux environnementaux et climatiques et une mobilisation générale pour favoriser les transitions écologiques et l’adoption de modes de vie plus durables.

La loi EGalim

La loi EGalim « Loi pour l`Équilibre des Relations Commerciales dans le secteur Agricole et Alimentaire et une Alimentation Saine, Durable et accessible à tous », a été adoptée en France en octobre 2018.

Cette loi vise à rééquilibrer les relations commerciales entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs, en particulier dans le secteur agro-alimentaire. Elle vise également à favoriser une alimentation plus saine, durable et accessible à tous, en promouvant notamment l’agriculture biologique, les circuits courts et les produits locaux.

Parmi les mesures phares de cette loi, on peut citer :

  • L’encadrement des promotions dans les grandes surfaces pour éviter les pratiques commerciales abusives et la vente à perte ;
  • La fixation d’un prix d’achat minimum pour les produits agricoles afin de garantir une rémunération juste aux agriculteurs ;
  • L’interdiction de la destruction des invendus alimentaires consommables ;
  • Le développement de la restauration collective bio et locale ;
  • L’obligation pour les cantines scolaires de proposer un menu végétarien au moins une fois par semaine. La loi EGalim constitue une étape importante dans la transition vers une agriculture et une alimentation plus durable en France. Il vise à concilier les préoccupations économiques, sociales et environnementales en assurant une juste rémunération des agriculteurs et en promouvant des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

Loi cinq flux

Depuis juillet 2016, les professionnels ont l’obligation de trier 5 types de déchets :

  • papier / carton
  • métal
  • plastique
  • verre
  • bois

Toutes les entreprises et collectivités qui génèrent plus de 1 100 litres par semaine de déchets, seuls ou à plusieurs sur une même implantation, ont l’obligation de trier leurs déchets en ces cinq flux séparés.

Les Modèles

Composteur paysager

Destinés à être installés en extérieur, ces composteurs offrent une grande capacité de gestion des déchets organiques. 

Ils permettent de gérer les déchets de 12 à 50 kg de biodéchets par jour, soit 150 à 600 repas journaliers (préparation et restes de repas).

CFP 500

150 repas journaliers générant
12 kg de biodéchets
Pour environ 60 logements

CFP 1000

375 repas journaliers générant
30 kg de biodéchets
Pour environ 150 logements

CFP 1500

600 repas journaliers générant
50 kg de biodéchets
Pour environ 240 logements

Composteur
éco-acteur

Destinés à être installés en intérieur, ces modèles gèrent des petites quantités de biodéchets  (4 kg max par jour).

CFE 160

4kg de biodéchets par jour
(restes de grignotage)
Dimensions : 1.50m large
1.50m de haut
Profondeur : 40cm

Ils l'ont fait !

Bureau & Co à Lattes

Cet espace de coworking propose une vingtaine de bureaux qui accueillent des entrepreneurs de divers horizons.

La structure ne dispose pas de cuisine mais les locataires déjeunent régulièrement sur le site ce qui induit des déchets organiques. Des événements en format Afterwork et des rencontres professionnelles génèrent par ailleurs de la consommation de nourriture et donc des restes. Un composteur-fontaine éco-acteur CFE 160 a été installé en juin 2022.